Le Tempêtarium du parc scientifique et pédagogique Terra Botanica (Angers - France) consacré au monde végétal : le premier Arium®

 

Je dois d'avoir pu réaliser la scénographie du parc scientifique et exploratoire de Terra Botanica à trois personnes : Francis Hugon, qui est un ami, et qui un jour, m'a posé le plan masse de Terra Botanica sur la table, et m'a dit : "Voilà, on cherche un scénographe" : François Confino, le très grand scénographe - je le pense, tout comme je pense que les vrais scénographes sont très rares - , venait de claquer la porte ; Thierry Huau, paysagiste, qui avait la Direction de conception du Parc et m'a fait confiance ; et Nicolas Moulin qui avait la Direction de Projet au sein du Conseil Général de Maine et Loire, Maître d'Ouvrage, et que, par bonheur, j'avais croisé 10 ans auparavant, expérience dont nous avions conservé une mutuelle estime.

 

Durant 4 ans, j'ai pu faire mon métier, sans me demander tous les matins comment j'allais financer les 6 mois de fonctionnement à venir. Et, à tous ceux qui affirment le contraire, j'assure que l'on travaille beaucoup mieux dans le bonheur que dans le stress, dans la durée que dans l'urgence, dans la confiance que dans la concurrence. La plupart des idées que je développe aujourd'hui me sont venues à cette époque - dans ma baignoire pour ceux qui me connaissent -. Toutes les semaines, ou presque, je descendais de la salle de bains pour annoncer à Catherine, Phaëlle et Lily, mon épouse et mes filles "j'ai eu une idée!". Et c'était une vraie idée.

 

C'est ainsi qu'est né le Tempêtarium de Terra Botanica, puis, par généralisation, les Ariums®, puis, par exploitation de cette généralisation, et à travers la rencontre de personnes inspirées, tous les Ariums® en cours d'étude actuellement.

 

Le Tempêtarium de Terra Botanica est un théâtre à Tempêtes. Il associe les éléments naturels, le cinéma, et les procédés de scénographie pour nous faire ressentir les dangers - et saisir les enjeux - des grands voyages d'exploration scientifiques du XVIIIème siècle, quand les royaumes d'occident lançaient des expéditions dans le but de conquérir les terres inconnues, d'inventorier leurs richesses et de s'emparer de leurs trésors.

 

Ce qu'ils firent.

 

Surface : 600 m2,

Bassin eau et vagues entourant la scène : 200 m2,

Le public est placé sur la scène. Il est immergé dans les éléments suivants :

- Éléments naturels : vent, pluie, vagues,

- Cinéma : production numérique (océan et navire) et cinéma d'acteurs,

- Décors : pont et voiles,

- Éclairage et effets spéciaux lumière.

Durée : 4,5 minutes.

 

Avec Charles Berling et Stéphane Freysse, dans les rôles de Bonpland et Humboldt.

 

Pour mieux nous connaître :